travail et salariat

Critiquer la société capitaliste, c’est bien, réclamer un autre monde possible, c’est légitime, mais tout cela restera incantatoire si nous ne disons pas ce que cet autre monde sera.


réseau salariat - branche suisse

Réseau salariat, association d’éducation populaire, propose une transition d’un régime de valeur qui, aujourd’hui, aboutit à des millions de personnes précarisées, à un autre régime de valeur où est reconnu la capacité de faire de tous les citoyens.

Qui sommes nous ?
Nos membres sont des salarié.e.s d’associations, d’entreprises et de la fonction publique, des syndicalistes, mais encore des retraité.e.s, des entrepreneuses et entrepreneurs, des chômeuses et chômeurs, des parents et des étudiant.e.s.

Quelle est notre action ?
Par l’outil de l’éducation populaire, nous diffusons que tous les citoyens ont les mêmes capacités de contribuer au commun. Qu’il est tout-à-fait possible de construire un marché non capitaliste, de redéfinir le travail au sein des collectifs de production et de se séparer de la propriété lucrative qu’elle soit intellectuelle ou matérielle.
Le changement du mode de production, passe fondamentalement par le changement du statut du travailleur, ce qui suppose une souveraineté sur la valeur de la part de ceux qui entreprennent de produire autrement.

Comment y arriver ?
Décider de ne plus jouer le jeu de la prédation capitaliste.

Mettre en place un statut politique du producteur pour marginaliser le mode production dominant. Travailler avec la joie de produire des biens et des services comme contribution au bien commun et, ceci avec un statut.

3 institutions décisives :

  • le salaire à vie – déjà effectif pour un tiers des personnes actuellement en France (salaire qui n’est pas lié au poste de travail mais à la qualification)
  • la propriété d’usage de l’outil de travail
  • la subvention de l’investissement
    doivent remplacer
  • marché du travail (soumission à un employeur et à des productions nocives, polluantes)
  • la propriété lucrative (Le capital s’approprie une partie de la valeur produite par d’autre)
  • le crédit pour financier l’investissement puisque les prédateurs s’emparent d’une partie de la valeur pour nous la prêter, et demandent ensuite qu’on la rembourse.

Le salaire à vie est étranger au revenu de base qui permet de multiplier les productions ensuite récupérées par le capital qui se les approprie sans retenue à grande échelle.