travail et salariat

Critiquer la société capitaliste, c’est bien, réclamer un autre monde possible, c’est légitime, mais tout cela restera incantatoire si nous ne disons pas ce que cet autre monde sera.


Eric Decarro

Articles de cet auteur

Les six moments-clés du développement de la crise

La crise est là. Certains le nient, mais tous les signaux se mettent au rouge. On ne discute plus que de son ampleur. La plupart des économistes la comparent à celle de 1929. Plus personne n’ose en pronostiquer la fin.
A. Retournement sur le marché du pétrole, des matières premières et des produits agricoles
interactions entre crise financière, crise économique et chute des cours mondiaux
1. Comme nous l’avons vu, ce retournement de tendance sur le marché des matières premières intervient environ (...)

De la crise des subprimes à la récession mondiale

Ce premier article couvre la première période de la crise. Il sera suivi d’autres articles couvrant les périodes ultérieures

La crise imprégnera toutes les activités humaines

Bizarrement les organisations qui se disent anticapitalistes discutent très peu de la crise. Elle vient perturber leurs activités usuelles. Les campagnes référendaires, campagnes électorales, organisation de manifs laissent peu de place à la discussion théorique. En effet, malgré qu’elle influence désormais toutes les activités humaines, la crise n’est ressentie "que" comme un problème théorique, et non comme un problème de pratique politique quotidienne. Il faut que cela change. Des priorités doivent (...)

A propos du « supercapitalisme », dernier ouvrage de Robert Reich

Reich reconnaît certains changements de paradigmes dans l’évolution du capitalisme depuis les années 70, mais il n’en tire pas les conséquences politiques qui devraient s’imposer.

Que cachent les prises de position des principaux courants politiques ?

Cet article a pour but de mettre en évidence les constances qui fondent les positionnements des différents courants politiques. Les prises de positions sur la constitution européenne montrent à la fois leurs opportunismes et leurs arrières-pensées. Ces forces politiques peuvent sans problème être rangées dans quatre courants principaux : L’extrême droite, la droite, la gauche social-démocrate et l’extrême gauche. En Suisse, sur les bilatérales, cette classification correspond quasiment un sur un.
Ce qui (...)

Réflexions à propos de la victoire de Sarkozy

Quelques réflexions à propos des élections présidentielles en France et de la victoire de Sarkozy

0 | 10 | 20