travail et salariat

Critiquer la société capitaliste, c’est bien, réclamer un autre monde possible, c’est légitime, mais tout cela restera incantatoire si nous ne disons pas ce que cet autre monde sera.


Christian Tirefort

Je suis né en 1943, à Sierre, une petite ville à la frontière entre le haut et le bas Valais. J’ai suivi l’école obligatoire de 8 à 14 ans, puis j’ai été envoyé dans une imprimerie où j’ai appris le métier de typographe. J’ai travaillé dans cette branche pendant 30 ans, jusqu’au jour où j’ai été élu président du syndicat de la branche. Je suis l’auteur d’un livre "Manifeste pour un nouveau contrat social" édité par les éditions l’Harmattan, à Paris. Ce livre est accessible dans toutes les librairies en version papier ou électronique. Je suis également l’auteur de nombreux documents politiques ou syndicaux. Certains textes politiques figurent sur ce site.

Envoyer un message

Articles de cet auteur

Palestine : une déclaration

Le gros des populations ainsi qu’une bonne partie de la gauche est tétanisée lorsqu’il s’agit de prendre position sur le conflit entre Israël et la Palestine. On oublie trop souvent que l’Etat d’Israël n’est plus principalement une terre d’accueil des populations juives persécutées, il est devenu le bras rallongé armé des Etats-Unis d’Amérique.
Oui, la Shoa a été une horreur absolue. Nous ne l’oublierons jamais.
Oui, l’esclavage a été une horreur absolue. Lui aussi, nous ne l’oublierons jamais.
Oui, le (...)

Bilan d’une faillite générale

Le 9 février 2014, les personnes ayant droit de vote en Suisse ont été appelées à s’exprimer sur une initiative dite "contre l’immigration de masse" lancée par un parti politique situé à l’extrême droite de l’échiquier politique, l’Union démocratique du Centre (UDC). Ce n’est pas la première fois qu’une telle initiative est lancée en Suisse, elles avaient jusqu’alors toutes été repoussées. Cette fois-ci elle a été acceptée avec 50,3% des voix. Ce fut un véritable coup de tonnerre. Les analyses qui s’en suivirent (...)

Non aux bombardements américains et français en Syrie

Le recours à l’arme chimique dans le cadre de la guerre civile qui sévit en Syrie depuis 2011 a provoqué beaucoup d’émotion et de réprobation dans le monde entier. L’opinion publique est bouleversée par les images quotidiennes de cette guerre qui a déjà fait plus de 100.000 morts en 2 ans et provoqué l’exode de 6 millions de personnes (4 millions de personnes à l’intérieur du pays et 2 millions de réfugiés dans les pays environnants).
Quel que soit le camp qui a usé d’armes chimiques, leurs auteurs devront (...)

Un "capitalisme suisse" existe-t-il vraiment ?

SolidaritéS publie dans le numéro 210 de son journal une analyse qui porte le titre "De la situation actuelle du capitalisme suisse". Le fait est suffisamment rare pour le saluer et remercier ses auteurs Sébastien Guex et Pierre-Yve Oppikofer. Cela donne une accroche à une discussion importante. Disons-le clairement, nous avons des critiques à formuler sur plusieurs concepts clés. Les voici.
La notion de capitalisme suisse
On peut être d’accord avec les éléments de faits avancés dans le document, (...)

Une remise en cause est nécessaire

« Le Courrier » du 1er novembre a publié une réponse de Jean Batou (un dirigeant de solidaritéS) aux critiques formulées par Benito Perez dans son éditorial du 25 octobre. Ce dernier considère que les divisions incessantes de « la gauche radicale » sont la cause de son échec aux élections fédérales à Genève. Selon Jean Batou, si nous le comprenons bien, ces divisions sont bien plutôt dues aux difficultés que rencontre cette « gauche radicale » dans la crise actuelle qu’une cause de ces difficultés.
Nous (...)

La puissance des peuples

Cet article est paru comme lettre de lecteur dans le journal "Le Courrier" du 17 février 2011. Nous essayons de montrer en quoi ces révolutions sont originales et changent les paradigmes de la globalisation. Les peuples ont leur mot à dire, et quand ils se mobilisent, il semble que plus rien ne leur résiste.
Qui aurait pu prédire, il y a trois mois, que deux dictatures pourtant soutenues par les « démocraties » occidentales allaient tomber ? Néanmoins, tant Ben Ali en Tunisie, que Moubarak en (...)

Comment s’en sortir ?

Le constat est général : depuis le 1er Forum social européen de Florence, en 2002, le déclin des FSE a été continu, avec peut-être une exception à Paris en 2003. Le FSE, tenu à Istanbul en juillet 2010, a confirmé ce jugement : participation faible (3.000 participants), contenu des débats marqué par l’impuissance face à la crise, manifestation peu fréquentée (5.000 manifestants), peu d’écho en Turquie même.
Quelles sont les causes ?
Les FSE sont des extensions continentales du Forum social mondial. A (...)

Quelle société après le capitalisme ?

Il faut commencer à traiter de l’anticapitalisme autrement. C’est un des buts de ce séminaire.

Religion, islamophobie, travail antiraciste et féminisme (III)

Nous présentons ci-dessous la troisième partie de notre « critique du texte sur l’antiracisme proposé dans le cadre de SolidaritéS ». Dans ce troisième volet de notre critique au texte de Karl Grünberg nous ciblons les notions de « recolonisation » et surtout « d’identité » (occidentale, européenne, voire nationale). Nous ne prétendons pas traiter ces deux thèmes de manière exhaustive, nous nous limitons à la critique du positionnement de Karl. Nous vous rappelons que nous avons déjà abordé dans les deux (...)

Religion, islamophobie, travail antiraciste et féminisme (II)

Nous présentons ci-dessous la deuxième partie de notre « critique du texte sur l’antiracisme proposé dans le cadre de SolidaritéS ». On trouvera en introduction de la 1ère partie (voir : http://www.travail-et-salariat.org/spip/spip.php?article25) qui porte sur « la question de la religion » des indications plus détaillées sur les motivations qui nous ont amenés à formuler ces critiques.
Nous avons choisi de citer les passages du texte sur lesquels porte notre désaccord, puis de formuler nos critiques (...)

0 | 10 | 20 | 30